Browse By

Les meilleurs moments et les pires du festival Country 2 Country 2016

Alors que le plus gros festival européen le Country 2 Country vient de fermer ses portes, il est temps de faire un récap des meilleurs moments et des pires (… enfin des moins bons :)).

Pour la 1ère fois en 4 ans, le C2C a étendu sa programmation sur une 3ème journée permettant ainsi aux fans européens (et surtout anglais, écossais et irlandais) de gouter aux festivals country américains. Avec de grosses têtes d’affiches dès la 1ère édition en 2013, le C2C a clairement voulu dès le début devenir le plus gros festival en Europe. Et c’est plutôt réussi car ils sont arrivés à attirer des énormes artistes dès la 1ère édition tel que Tim Mc Graw, Brad Pasley, Zac Brown Band, Luke Bryan ou encore Florida Georgia Line l’année dernière. Cette année n’était pas en reste avec en tête d’affiche Miranda Lambert, Carrie Underwood et Eric Church. Alors bonne ou mauvaise pioche ?

Les meilleurs moments :

  1. Chris Stapleton
    Programmé au 3ème jour du festival à Londres, Chris Stapleton est apparu pour un set de 45 minutes. Et autant le dire tout de suite, ça été les 45 minutes les plus courtes du festival ! Beaucoup ont découvert cet artiste l’année dernière avec son 1er album « Traveller » qui a parmi à Chris, âgé de 38 ans, de se faire découvrir aux yeux du grand public. Sa prestation durant le festival a permis de faire comprendre aux 80 000 spectateurs pourquoi il a autant été récompensé l’année dernière par ses pairs. Non seulement ses chansons sont 200% old country, mais sa prestance, sa voix et son soul lui ont permis de gagner le prix de la meilleure prestation du festival ! A tel point que les réseaux sociaux clame en coeur son retour pour l’année prochaine mais cette fois ci en tant que tête d’affiche.

    12828566_693408467466274_7555598715417857340_o

  2. Miranda, Carrie et Eric
    Les têtes d’affiches ont fait le job ! Ni plus ni moins ce que l’on pouvait attendre d’eux : mettre le feu sur un répertoire connu et maintenant reconnu avec un set millimétré. La première sensation qui ressort après leur prestation c’est qu’il maîtrise leur sujet et que finalement, peu importe où ils jouent, il se donne toujours à 300%. A noté quelques hésitations durant le set de Miranda Lambert qui a d’ailleurs tenu à s’excuser car il s’agissait de leur 2ème date en 2016.
  3. Maddie & Tae
    Programmé en 1er set lors du 2ème jour, le duo a eu la difficile tâche d’ouvrir le bal. Tâche accrue par les noms qui suivaient et notamment Sam Hunt, star montante et Little Big Town, le groupe très en vogue à Nashville. Pour autant, les 2 country girls ont réussi dès la 1ère chanson à conquérir le public. Leur fraîcheur et leur énergie ont fait beaucoup réagir à tel point que beaucoup ont préféré leur performance à celle de Miranda et Carrie. C’est dire !

    12819277_693280144145773_4027517768020595219_o

  4. Et aussi…
    Ashley Monroe qui a fait très bonne sensation sur la Yamaha scène en acoustique le 2ème jour juste avant Miranda Lambert.
    Phil Vassar, qui quant à lui, a enchainé des concerts au Brooklyn Bownl.
    Little Big Town qui bien évidemment à assuré le show avec 1H de set complet. C’était même étonnant qu’il ne soit pas en tête d’affiche mais seulement en 1ère partie de Carrie Underwood ?
    Enfin, mention spéciale à la nouvelle génération dont Old Dominion, A Thousand Horses et Frankie Ballard qu’on devrait revoir dans les prochaines années.


Les pires moments

  1. Sam Hunt
    Alors avant que l’on me traite de « Hater », soyons clair : beaucoup pense que Sam Hunt n’est pas country. Partant de là, il est compliqué de faire apprécier un set de Sam Hunt dans un festival country. Même s’il a fait le job, il n’a pas fait l’unanimité surtout sur les anciennes générations qui ont largement plébiscité un Christ Stapleton plus old school. De plus, le son retravaillé et les arrangements ajoutés n’ont pas permis de faire ressortir son authenticité. Dommage…

    12484847_693281377478983_7912769586370153617_o
  2. Thomas Rhett
    Thomas Rhett a eu la dur tâche d’ouvrir le festival. Programmé en 1er artiste, vendredi à 18h, il est apparu devant une salle encore entrain de se remplir. C’est peut être pour cela que son énergie n’était pas au rendez-vous et que son set était un peu mou.
  3. Dwight Yoakam
    Le problème de Dwight était sans doute d’ordre technique. Parole incompréhensible, basse sur exploité et batterie qui sature… à tel point que beaucoup ont préféré quitter la salle avant la fin. Nous avions d’ailleurs l’impression d’être l’année dernière pendant Florida Georgia Line où le régisseur s’est senti obligé d’augmenter le son pour nous faire apprécié la puissance du groupe. Heureusement, ces problèmes ont été réglé par la suite et seul ce pauvre Dwight en a souffert.
  4. Et aussi…
    The Shires qui sont à l’O2 arena comme chez mamie, on les croise partout ! Ok, ils sont bons et ce sont les seuls artistes country britanniques qui vendent mais un peu plus de discretion ne leur ferait pas de mal.
    Kacey Musgraves qui a un peu déçu par son set. A mi chemin entre folk et country, ça n’était pas désagréable de l’écouter mais beaucoup s’attendait à autre chose de plus percutant. Au point même qu’il y ait plus de réaction sur la longueur de ses jambes que la longueur de sa prestation.
    Et enfin mention spéciale à tout ceux qui ont eu des places offertes et qui ont cru bon de parler pendant les concerts et de quitter la salle avant la fin comme notamment dimanche soir ou Eric Church s’est retrouvé à jouer devant une salle à moitié vide.

Ce C2C 2016 ferme donc ses portes et finalement, le plus important, c’est que la sensation finale est bonne et nous permet de donner raison au fait qu’il soit le plus gros festival européen à ne pas manquer. Alors si vous n’avez pas eu la chance de venir cette année, rendez-vous les 10, 11 et 12 mars 2017 !

12829490_693328474140940_6942023284449433658_o

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *